Accès direct au menu Accès direct au contenu de la page
Peugeot sort les crocs avec la 508 Sport Engineered

Les commandes de Peugeot 508 SE seront ouvertes à partir de mi-octobre 2020.

Peugeot sort les crocs avec la 508 Sport Engineered

La version survitaminée de la 508, dont la commercialisation a été officialisée lors des dernières 24 Heures du Mans, livre ses principales caractéristiques. Au menu, 360 ch, 520 Nm et le 0 à 100 km/h en 5,2 secondes, le tout pour des rejets de CO2 de 46 g/km.

 

Parler de puissance, d’accélération, de sensations, qui plus est à propos d’une voiture française, va sans doute hérisser le poil de bien des autophobes. Avec la Peugeot 508 Sport Engineered, le sujet s’y prête plus que jamais. Nous sommes en présence du modèle de série le plus puissant de l’histoire de la marque. Il serait donc dommage de se priver de quelques bonnes lignes à son sujet.

 

Le plaisir est à l’ordre du jour avec la bagatelle de 360 ch, un couple de 520 Nm, un 0 à 100 km/h en 5,2 secondes, une vitesse maximale bridée à 250 km/h ou encore un 1 000 mètres départ arrêté réalisé en 24,5 secondes. Cette version survitaminée de la 508 n’en reste pas moins un produit de son temps avec son système hybride autorisant une autonomie en tout électrique de 42 km et des rejets de CO2 limités à 46 g/km.

 

Sous le capot, cette 508 SE abrite le bloc 1,6 l essence de 200 ch ainsi que deux moteurs électriques, l’un de 110 ch placé à l’avant, l’autre de 113 ch situé à l’arrière. Une architecture qui permet au passage au véhicule d’évoluer en 4 roues motrices lorsque les conditions l’imposent, et ce jusqu’à 190 km/h. Ajoutez à cela une boîte automatique à 8 rapports et une batterie d’une capacité de 11,5 kWh rechargeable en moins de 2 heures avec un chargeur de 7,4 kW.

 

Proposée en berline et en break, cette nouvelle version bénéficie de quelques aménagements par rapport au catalogue existant. L’assiette a été abaissée, les voies avant et arrière ont été élargies (+24 mm et +12 mm), les disques de frein ont été redimensionnés et des jantes de 20 pouces chaussées de pneus Michelon Pilot Sport 4S font leur apparition. Quelques éléments esthétiques spécifiques sont également à l’ordre du jour. Enfin, histoire de tirer la quintessence du produit et de varier les plaisirs, Peugeot propose cinq modes de conduite (Electric, Confort, Hybrid, Sport et 4WD).

 

Reste à présent à attendre les tarifs de cette 508 pas comme les autres qui, c’est à souligner, est fabriquée à Mulhouse. Les commandes seront ouvertes à partir de mi-octobre.

Ajouter un commentaire
 
Pour laisser un commentaire,  
 Inscrivez vous 
Plus d'articles
PSA se dote d’une business unit dédiée aux utilitaires légers

En France, une nouvelle direction en charge des VUL voit le jour chez PSA. Dirigée par Fayçal Hemia, elle doit permettre à Peugeot, Citroën et Opel de gagner des parts de marché en mobilisant les réseaux,

Ascom Invest (BymyCar) reprend les VTC Marcel

Selon nos informations, les VTC Marcel sont repris par Ascom, la holding de Jean-Louis Mosca, aussi connu pour être le président de BymyCar. Les tractations entre Renault et l'acquéreur ont été bouclées

Les constructeurs vont-ils échapper aux amendes sur le CO2 ?

L’association T&E estime que les constructeurs sont en passe d’atteindre leurs objectifs CO2 de 2020. Pas question de saluer les efforts consentis : T&E accuse les constructeurs de "petits arrangements"

Le véhicule électrique d'occasion aura son bonus

Jean-Baptiste Djebbari, le ministre délégué aux Transports, a annoncé une prime de 1 000 euros pour l'achat d'un véhicule électrique d'occasion et confirmé que le territoire français serait jalonné

Chopard-Lallier bâtit la première Maison Citroën du réseau privé

La concession de Beaune de l’opérateur bisontin entame sa mue pour se transformer en la première Maison Citroën du réseau privé. Au programme : un lieu de convivialité aux derniers standards de la marque,

Le groupe Gemy se réorganise sous la direction de Pierre-Elie Gérard

Pierre-Elie Gérard, petit-fils des fondateurs du groupe Gemy, prend la direction de l’entreprise familiale, sous l’égide de son père, Pascal Gérard, avec qui il en assure la cogestion. L’occasion

 
Accès direct au menu Accès direct au contenu de la page