Accès direct au menu Accès direct au contenu de la page
Gruau sort de procédure de sauvegarde

Le groupe Gruau n'est plus en procédure de sauvegarde.

Gruau sort de procédure de sauvegarde

Le groupe français, acteur européen de premier plan du marché de la carrosserie, est sorti de sa période d'observation. Le tribunal de commerce de Nantes a validé son plan de sauvegarde.

 

Le groupe familial Gruau, spécialisé dans le véhicule utilitaire et qui emploie 1 550 personnes, est sorti de la procédure de sauvegarde, un an après son déclenchement, a-t-il annoncé lundi 4 janvier 2021. Le groupe, qui se revendique "leader européen de la carrosserie sur véhicule utilitaire" a vu "son plan de sauvegarde adopté par le tribunal de commerce de Nantes dans son jugement du 30 décembre 2020", a-t-il indiqué dans un communiqué de presse.

 

Créé en 1889 et basé en Mayenne (53), le groupe avait sollicité la protection du tribunal le 23 décembre 2019, "pour faire face à plusieurs événements dont un majeur et inattendu, à savoir la réduction significative et brutale d'un engagement de commande d’un constructeur qui dégradait sa trésorerie", selon la même source. Il s'agissait de la perte d'une commande de 40 millions d'euros pour des navettes au Royaume-Uni.

 

"Gruau est aujourd'hui réorganisé et durablement rentable", souligne le groupe. La société a enregistré un chiffre d'affaires de 215 millions d'euros en 2020, en baisse de 22,9 % par rapport aux 279 millions d'euros dégagés en 2019. Deux sites ont été fermés en Espagne et à Corbeil-Essonnes (91) et une centaine de postes ont été supprimés, dont 27 à l'occasion d'un plan de sauvegarde de l'emploi (PSE) sur le site de Laval.

 

Gruau, qui avait sollicité un prêt garanti par l'Etat (PGE) dans le cadre de la crise sanitaire, n'a pas pu en bénéficier en raison de la procédure de sauvegarde. "La période d'observation dont Gruau a bénéficié, lui a permis de repenser son modèle économique, d'améliorer son agilité et de retrouver une bonne trésorerie", indique la société. "Gruau a prouvé sa capacité d'endurance dans un contexte de grande incertitude", s'est félicité Patrick Gruau, président du groupe du même nom, cité dans le communiqué. Principal fournisseur des véhicules des forces de l'ordre et des pompiers, Gruau réalise 80% de son chiffre d'affaires en France. (avec AFP)

Ajouter un commentaire
 
Pour laisser un commentaire,  
 Inscrivez vous 
Plus d'articles
Le groupe Volkswagen manque son objectif CO2 de 0,5 g

Malgré des ventes de modèles électrifiés multipliées par plus de quatre, le groupe Volkswagen n'a pas atteint son objectif CO2 en 2020. Il rate, avec le pool qu'il avait constitué, la cible de 0,5 g en affichant

Volvo France vise 20 000 livraisons en 2021

Porté par ses modèles hybrides rechargeables, Volvo Car France veut renouer avec la croissance en 2021. Il vise 20 000 livraisons, dont 55 % de PHEV. L'année sera aussi synonyme d'un engagement encore

Qui sont les nouveaux cadres du groupe Stellantis ?

Jean-Philippe Imparato chez Alfa Romeo, Linda Jackson chez Peugeot, Thierry Koskas à la vente et au marketing du groupe… Retrouvez l'organigramme complet de Stellantis par marque, région et fonction

Luca de Meo promet la révolution chez Renault

Le directeur général du groupe Renault a dévoilé son plan de relance, baptisé Renaulution. Des économies, moins de plateformes, une quasi-disparition du diesel mais 24 lancements de produits d'ici

Jean Rouyer s'attaque au marché des flottes avec sa filiale Loc'oto

Le distributeur a donné le top départ de Loc’oto, filiale proposant aux entreprises des formules de location moyenne et longue durées. 350 mises à la route sont visées pour cette première année

Renault : des ventes sous la barre des 3 millions de véhicules en 2020

Le groupe français a immatriculé 2,949 millions de véhicules dans le monde en 2020, un volume en baisse de 21,3 %. Sa forte exposition dans les pays les plus touchés par la pandémie explique ce recul.

 
Accès direct au menu Accès direct au contenu de la page