Accès direct au menu Accès direct au contenu de la page
Le réseau Kia a préservé sa rentabilité en 2020

Le réseau Kia est parvenu a maintenir une rentabilité record en 2020.

Le réseau Kia a préservé sa rentabilité en 2020

Malgré un contexte difficile, le réseau de la marque sud-coréenne a pu bénéficier, en 2020, d’une rentabilité préservée. Elle s’est maintenue, tout comme les deux années précédentes, à 1,4 %.

 

2020 n'a clairement pas été de tout repos, y compris pour les constructeurs et leurs distributeurs. Mais tout n'est pas à oublier non plus, et les performances de Kia en France le prouvent. D’abord puisque le constructeur est de ceux qui, dans cette année chaotique, ont le mieux réussi à maintenir leur niveau de ventes, avec un repli de "seulement", 13,3 % à un peu plus de 39 000 unités. Le constructeur est ainsi parvenu à s’octroyer une part de marché de 2,4 %, un record, mais a également fait état d’une rentabilité préservée.

 

A fin octobre 2020, cette dernière s’est affichée à 1,4 %, soit le même niveau que les deux années précédentes. Il s’agit aussi du plus haut niveau enregistré par la filiale française sur la dernière décennie. La marque revient d’ailleurs de loin puisque en 2013 et 2014 par exemple, ce niveau de rentabilité plafonnait à 0,3 %. En 2020, le chiffre d’affaires de l’ensemble des activités des concessions enregistrait, toujours à fin octobre, une hausse de 2,4 % pour le VN, de 4,3 % pour le VO, de 2,1 % pour les PR et enfin de 3,2 % pour l’atelier.

 

Une belle performance auprès des particuliers

 

Ces belles performances ont notamment été permises par une gamme électrifiée qui a su trouver son public. Sur l’ensemble des 39 052 immatriculations de VN réalisées en 2020, les ventes de véhicules hybrides, hybrides rechargeables et électriques ont représenté plus de 39 % du global, contre 16 % en 2019, avec 15 341 immatriculations.

 

A noter également un bon mix de ventes de la marque, qui a su notamment résister sur le canal des particuliers. Alors que cette clientèle a représenté près de 47 % des immatriculations globales sur le marché français, cette proportion a atteint 67,4 % du côté de Kia. Le constructeur a ainsi gagné 0,4 point de part de marché pour atteindre 3,4 % et se positionne au 8e rang des marques les plus vendue aux particuliers.

 

Progression attendue du côté du BtoB

 

Une progression est en revanche attendue du côté des professionnels. Sur ces canaux qui se sont pourtant les mieux tenus en 2020, Kia a perdu 4 % en volume, mais a gagné 0,1 point de part de marché, à 0,9 %. Objectif de la marque en 2021 : profiter d'une possible rebond des immatriculations sur ce canal grâce à ses nouveautés. Au programme, les versions hybrides rechargeables de la XCeed berline et break, du Sorento, et d’un nouveau modèle, proposé au second semestre, le premier issu de la nouvelle plateforme E-GMP du groupe Hyundai, consacrée exclusivement aux véhicules électriques.

 

Ainsi, sur un marché du VP neuf estimé à 1,9 million d’unités, Kia se fixe l’objectif d’atteindre 47 500 véhicules et 2,5 % de part de marché. Sur le canal des professionnels, le sud-coréen envisage d’atteindre 1,5 % de pénétration en 2021, soit une ambitieuse hausse de 0,6 point.

Ajouter un commentaire
 
Pour laisser un commentaire,  
 Inscrivez vous 
Plus d'articles
Le groupe Volkswagen manque son objectif CO2 de 0,5 g

Malgré des ventes de modèles électrifiés multipliées par plus de quatre, le groupe Volkswagen n'a pas atteint son objectif CO2 en 2020. Il rate, avec le pool qu'il avait constitué, la cible de 0,5 g en affichant

Volvo France vise 20 000 livraisons en 2021

Porté par ses modèles hybrides rechargeables, Volvo Car France veut renouer avec la croissance en 2021. Il vise 20 000 livraisons, dont 55 % de PHEV. L'année sera aussi synonyme d'un engagement encore

Qui sont les nouveaux cadres du groupe Stellantis ?

Jean-Philippe Imparato chez Alfa Romeo, Linda Jackson chez Peugeot, Thierry Koskas à la vente et au marketing du groupe… Retrouvez l'organigramme complet de Stellantis par marque, région et fonction

Luca de Meo promet la révolution chez Renault

Le directeur général du groupe Renault a dévoilé son plan de relance, baptisé Renaulution. Des économies, moins de plateformes, une quasi-disparition du diesel mais 24 lancements de produits d'ici

Jean Rouyer s'attaque au marché des flottes avec sa filiale Loc'oto

Le distributeur a donné le top départ de Loc’oto, filiale proposant aux entreprises des formules de location moyenne et longue durées. 350 mises à la route sont visées pour cette première année

Renault : des ventes sous la barre des 3 millions de véhicules en 2020

Le groupe français a immatriculé 2,949 millions de véhicules dans le monde en 2020, un volume en baisse de 21,3 %. Sa forte exposition dans les pays les plus touchés par la pandémie explique ce recul.

 
Accès direct au menu Accès direct au contenu de la page